Information pour les patiens: comment utiliser, où acheter

Sildenafil
Sildenafil connu sous le nom de Viagra, est utilisé pour traiter les hommes qui ont une difficulté à maintenir une érection. Cette condition est connue comme l’impuissance ou la dysfonction érectile. Si les nerfs ou les vaisseaux sanguins associés à ce processus ne fonctionne pas correctement, un homme peut ne pas être en mesure d’obtenir une érection. Citrate de sildénafil (Viagra générique) augmente le flux sanguin vers le pénis, de sorte que quand un homme devient excité sexuellement, il peut atteindre et maintenir une érection. Quand la rencontre sexuelle se termine, l’érection disparait.
Acheter Viagra en ligne


Inhibiteurs de la PDE5
La  stimulation  sexuelle  entraîne  dans  les  corps  caverneux  une  libération  de NO. Le NO  y
active  la  guanylate-cyclase  qui  transforme  la  guanosine-triphosphate  en  guanosine-
monophosphate-cyclique  (GMPc).  Ce  second  messager  induit  le  relâchement  des  muscles
lisses des corps caverneux, ce qui entraîne l’afflux sanguin responsable de l’érection.
La GMPc est détruite dans les corps caverneux par la phosphodiestérase de type 5 (PDE5).
Les inhibiteurs sélectifs de cette iso-enzyme entraînent ainsi une augmentation prolongée des
concentrations en GMPc dans les corps caverneux, dans la mesure où il s’en forme, ce qui ne
se produit qu’en cas de stimulation sexuelle. En quelque sorte, ils potentialisent le NO.
Ce mécanisme explique aussi, aucune sélectivité n’étant parfaite, que ces substances donnent
lieu à des baisses  faibles et passagères de  la  tension artérielle n’ayant habituellement aucun
effet  clinique.  Il  n’en  est  pas  de  même  en  cas  d’artériosclérose  avancée  ou  de  prise
concomitante de dérivés nitrés (traitement de l’angor ou dopage).
sildénafil  VIAGRA®
tadalafil  CIALIS®
vardénafil  LEVITRA®

Inhibiteurs de la PDE5 La  stimulation  sexuelle  entraîne  dans  les  corps  caverneux  une  libération  de NO. Le NO  y active  la  guanylate-cyclase  qui  transforme  la  guanosine-triphosphate  en  guanosine-monophosphate-cyclique  (GMPc).  Ce  second  messager  induit  le  relâchement  des  muscles lisses des corps caverneux, ce qui entraîne l’afflux sanguin responsable de l’érection. La GMPc est détruite dans les corps caverneux par la phosphodiestérase de type 5 (PDE5).  Les inhibiteurs sélectifs de cette iso-enzyme entraînent ainsi une augmentation prolongée des concentrations en GMPc dans les corps caverneux, dans la mesure où il s’en forme, ce qui ne se produit qu’en cas de stimulation sexuelle. En quelque sorte, ils potentialisent le NO.  Ce mécanisme explique aussi, aucune sélectivité n’étant parfaite, que ces substances donnent lieu à des baisses  faibles et passagères de  la  tension artérielle n’ayant habituellement aucun effet  clinique.  Il  n’en  est  pas  de  même  en  cas  d’artériosclérose  avancée  ou  de  prise concomitante de dérivés nitrés (traitement de l’angor ou dopage).  sildénafil  VIAGRA® tadalafil  CIALIS® vardénafil  LEVITRA®.